Choix de page

Les meilleures bandes dessinées Manga

Les meilleures bandes dessinées Manga

Rien qu’à voir les pourcentages de vente, les Mangas ont véritablement connu une hausse de popularité remarquable ces derniers temps. Signifiant littéralement « image dérisoire », le mot « manga » est à l’origine, le terme générique qui désigne une bande dessinée japonaise. Il a plus tard été également attribué à une bande dessinée qui respecte les règles de production nippones. Au Japon, il s’agit de produits de grande consommation, car pratiquement toutes les couches sociales sont touchées par le phénomène.

Un musée spécial, le « musée international de Mangas de Kyoto » est d’ailleurs dédié à ces types d’ouvrages, avec une collection de plus de 200 000 albums. En France, l’évènement « Paris Manga » programme deux éditions annuelles, et en est aujourd’hui à sa huitième édition. Ainsi donc, le phénomène Manga surpasse même la vente des bandes dessinées phares à l’exemple de « Les aventures de Tintin et Milou ».

L’origine des mangas est très ancienne

Bien qu’ayant officiellement fait leur apparition en 1899, l’origine des Mangas remonte beaucoup plus loin, avec le premier ouvrage du genre conçu par le caricaturiste Katsushika Hokusai. A partir de 1988, les éditions françaises Glénat publient pour la première fois le manga Akira en France, pour devenir aujourd’hui la plus grande maison française de publication de Mangas. Glénat détient en effet 25% de la part du marché de manga en France.

Types de bandes dessinées Manga

Dès qu’on parle de Manga, il est tout simplement impossible de ne pas mentionner « Dragon ball » et « Dragon ball Z ». Ces 2 Mangas, dont le second est la continuation du premier, de Akira Toriyama, affichent un record de vente jamais égalé dans l’histoire des bandes dessinées. Ils relatent, sur 444 épisodes au total, les aventures de Sangoku, le héros principal, qui s’engage dans un perpétuel combat contre les « méchants » de l’univers, aux côtés de ses amis et de sa famille.

Pratiquement apparu durant la même période que « Dragon ball », « Saint Seyia » ou « Les chevaliers du zodiaque » en français, de Masami Kurumada, représente également un manga culte des années 90. Il raconte sur 28 volumes au total, l’histoire des 5 chevaliers de bronze, les héros du manga, qui se battent pour protéger la réincarnation de la déesse Athéna. Plus récemment, « Death note », publié pour la première fois en 2004, et créé par Tsugumi Oba et Takeshi Obata, fait probablement partie des incontournables du moment.

Dans le même registre, « Gunm last order », signé Yukito Kishiro, « Naruto », écrit par Masashi Kishimoto et apparu pour la première fois en 1999, ou encore le Manga furturiste « Ghost in the shell », sont tout aussi célèbres. Mais la liste est encore longue, si on ne cite que « Kenshin, le vagabond », qui relate l’histoire d’un guerrier samouraï oublié par la société, ou encore « Contes de terremer » de Goro Miyazaki, qui reproduit l’univers de la sorcellerie d’antan.

Troll de Troyes

Il était une fois