Choix de page

Les meilleures BD érotiques

Les meilleures BD érotiques

L’image érotique de la femme connaît aujourd’hui une grande évolution, dans la mesure où le sexe n’est plus un sujet tabou. C’est ainsi qu’on constate une expansion de la BD érotique, s’il n’en a pas toujours été ainsi lors de ses débuts, dans les années 60. Effectivement, en ces temps, appelée Bd pour adultes en raison de son caractère pornographique, la publication de la Bd érotique était très censurée, parfois confinée à l’illégalité même si certains journaux de l’époque commençaient à la développer.

Une expression artistique en plein essor

Par la suite, l’affirmation croissante de la liberté d’expression et la libéralisation de l’image érotique de la femme ont permis son envol, mais il lui a fallu attendre les années 80 pour connaître un véritable essor. A l’origine, controversée, adulée ou méprisée, selon la morale collective de l’époque, la Bd érotique a permis à certains auteurs et illustrateurs de sortir de l’ombre quand elle était enfin disponible dans les magazines et revues spécialisées, publiées de façon périodique.

Si les premiers ouvrages ont fait leur apparition en 1968, 1980 verra la sortie des Fumetti, des Bd érotiques en format de poche, encore présentes chez certains marchands de journaux. Aujourd’hui, comme le sexe n’est plus un sujet tabou, l’avènement de l’internet a contribué largement au développement de la Bd érotique qui est maintenant disponible, dans les rayons et vendue librement sous des formats numériques sur la toile.

Types de BD érotiques

Aujourd’hui, on dispose de multiples Bd érotiques de différents genres comme les sciences-fictions, aventures, macho ou humoristiques. Sous forme de science-fiction et d’humour, « la salvatrice de l’univers » nous relate les aventures d’une jeune femme charmante qui maîtrise l’art du combat.

« L’espion du Vatican », du genre espionnage, est un mélange d’érotisme, de crime et d’intrigue, se déroulant au Vatican. « La mauvaise élève » montre l’histoire d’une jeune fille nulle et gauche, mais qui finira par maîtriser les plaisirs du sexe grâce au concierge et à son professeur principal. « Le feu aux fesses », du genre macho, fait voir un plaisir formé de jouissances et de douleurs. « Jacobsennerries » est un recueil d’histoires à la fois érotiques et très humoristiques, sans être vulgaires.

Dans la série des mangas, « U Jin » combine voyeurisme, homosexualité et hétérosexualité. C’est une histoire érotique partiellement censurée, montrant deux amis d’enfance, attirés l’un vers l’autre, mais ne sachant pas comment consumer leur union. « Baiser de sirène », partiellement censurée également, fait état des premières expériences sexuelles. On y trouve de la sodomie et un certain machisme. « Compte à rebours » est aussi un recueil d’histoires associant mythologie, homosexualité et domination féminine, en milieu estudiantin.

Troll de Troyes

Il était une fois